Accueil > Droit des affaires > Les solutions de froid commerciales : que dit la loi ?

Les solutions de froid commerciales : que dit la loi ?



Les solutions de froid commercial sont soumises à des réglementations relativement strictes. Il en va de la santé des consommateurs. Ces règles visent également à assurer la sécurité des travailleurs (essentiellement du secteur de la restauration, de la grande distribution et de l’industrie agroalimentaire), à préserver l’environnement et à garantir la qualité des produits alimentaires stockés. Découvrez ce que dit la loi sur ce point.

Commerce : quels équipements de réfrigération utiliser ?

Pour respecter les températures imposées par la loi, vous pouvez choisir des vitrines réfrigérées pour équiper votre établissement (café, hôtel ou restaurant, par exemple). Elles sont idéales pour l’exposition et la conservation des marchandises fraîches. Il est également possible d’investir dans des armoires frigorifiées pour entreposer des denrées en grande quantité. Les chambres froides sont recommandées pour les établissements tels que les restaurants et les supermarchés. De leur côté, les armoires à boissons sont particulièrement appréciées des restaurateurs pour stocker les sodas et les bières, tandis que les congélateurs permettent de préserver des produits surgelés à la bonne température.

Comme on peut le voir sur le site indium-sas.com, ces différentes options de froid commercial doivent être choisies en fonction de l’espace disponible et du type de marchandises vendues. En tant que commerçant, vous devez également veiller à l’entretien régulier de vos équipements de réfrigération afin d’assurer leur bon fonctionnement et éviter tout risque sanitaire pour vos clients.

armoire réfrigérée à boissons froid commercial

La réglementation autour du froid alimentaire

À l’instar des normes d’accessibilité à respecter pour tout ERP (établissement recevant du public), le froid alimentaire est particulièrement bien encadré par la loi française. Un arrêté du 21 décembre 2009 stipule que les produits frais doivent généralement être conservés entre 0 et 4 degrés Celsius. Selon le même texte, les denrées congelées doivent être maintenues à une température inférieure ou égale à -18 degrés Celsius. Certaines dérogations peuvent être accordées, mais elles sont strictement encadrées.

Le transport de denrées est également soumis à des lois strictes. Les véhicules utilisés doivent être équipés de systèmes de réfrigération efficaces et fiables pour garantir le respect de la chaîne du froid. Les conducteurs et les opérateurs logistiques doivent par ailleurs être formés aux bonnes pratiques de manipulation des aliments réfrigérés. La vente de ces produits sur les marchés est aussi encadrée. Les vendeurs doivent observer strictement les règles d’hygiène et de conservation des vivres pour préserver leur fraîcheur et leur sécurité. Des inspections régulières sont effectuées par les autorités sanitaires pour s’assurer de la propreté des locaux commerciaux et du respect des règles.

Tous les acteurs de la chaîne alimentaire sont tenus de mettre en œuvre un système de gestion basé sur la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Elle permet d’analyser les dangers, déterminer les points critiques de contrôle et établir des limites. Grâce à elle, vous pouvez prendre des mesures correctives et tenir des registres clairs et précis.

Quelles sont les conséquences d’un non-respect des normes légales ?

Le manquement aux lois en matière de froid met en danger la santé des consommateurs. L’ingestion de produits mal conservés peut provoquer des intoxications alimentaires. Cela peut occasionner une perte de confiance de la part des clients et nuire à l’image de votre commerce.

Outre les risques sanitaires, le non-respect des règles entraîne des sanctions économiques considérables. Les autorités effectuent des contrôles rigoureux pouvant déboucher sur le paiement d’amendes, voire la fermeture temporaire ou définitive de votre établissement. Notez que si les équipements de réfrigération ne sont pas conformes, cela peut avoir des répercussions sur la trésorerie de votre commerce. En effet, une mauvaise conservation des produits frais conduit à leur détérioration rapide et leur gaspillage, ce qui se traduit par des pertes financières.


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :